Le bilan routier s'est détérioré en 2015

L'année 2014 avait présenté le meilleur bilan routier... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'année 2014 avait présenté le meilleur bilan routier depuis 1945, après huit années consécutives de baisse du nombre de décès. Le bilan a empiré en 2015. Sur la photo, les proches d'une victime de la route ont posé une croix près du site de l'accident.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne

Les usagers de la route au Québec n'ont pas réussi en 2015 à maintenir la baisse constante du nombre de décès dans des accidents, mais le bilan routier demeure tout même excellent et, surtout, les jeunes semblent commencer à saisir les multiples messages sur les risques et les responsabilités qu'implique la conduite automobile.

Le bilan présenté par la présidente et directrice-générale de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), Nathalie Tremblay, vendredi à Québec, fait état de 361 décès dans des accidents de la route, soit 39 de plus qu'en 2014, une augmentation de 12,1 pour cent.

Cependant, 2014 avait présenté le meilleur bilan depuis 1945, après huit années consécutives de baisse du nombre de décès, et l'augmentation du nombre de décès de l'an dernier place tout de même l'année 2015 au deuxième rang, ce qui n'a pas empêché la Société de prendre bonne note du recul.

« Il nous donne un signal clair qu'en sécurité routière, on ne doit rien tenir pour acquis », a affirmé Mme Tremblay.

Mais il serait difficile de déterminer si ce sont les comportements des conducteurs qui doivent être pointés du doigt ou des facteurs externes, tels la baisse des prix de l'essence et une météo favorable en 2015.

« Les déplacements peuvent avoir augmenté et, donc, occasionner une plus grande exposition au risque d'être impliqué dans un accident », a fait valoir la présidente.

Elle a toutefois souligné à grands traits l'amélioration du bilan chez les jeunes de 15 à 24 ans, qui a connu une troisième année consécutive d'amélioration, avec une baisse significative de 12,7 pour cent des décès en 2015.

« Nous sommes heureux des progrès qui se poursuivent d'année en année chez nos jeunes. Ils prennent de plus en plus leur sécurité à coeur, ainsi que celle des autres et (...) on se doit de les féliciter et de les encourager à continuer à être des conducteurs responsables », a lancé Nathalie Tremblay.

En fait, depuis 2010, le nombre de décès dans ce groupe d'âge est passé de 128 à 55, un progrès spectaculaire de 57 pour cent qui reste toutefois assombri par la réalité voulant que ces jeunes soient toujours surreprésentés dans la grande catégorie des accidents avec dommages corporels.

D'autres données ont de quoi réjouir la SAAQ, qui souligne que les 44 décès chez les piétons (baisse de 12 pour cent) et neuf chez les cyclistes (baisse de 18,2 pour cent) sont les meilleurs bilans jamais enregistrés dans ces deux catégories.

En contrepartie, l'augmentation constante du nombre de motocyclistes sur la route, combinée à une météo plus clémente, s'est traduite par une augmentation de 25 pour cent des décès, qui sont passés de 40 à 50 entre 2014 et 2015 chez cette clientèle, ce qui fait dire à la présidente qu'il faudra intensifier les efforts de prévention de ce côté.

« Leur exposition au risque d'accident ne fait qu'augmenter, a souligné Mme Tremblay. C'est pourquoi le contenu du cours de conduite moto a complètement été revu l'été dernier et, dès le début de la présente saison, deux campagnes de sensibilisation leur sont destinées. »

La SAAQ s'inquiète par ailleurs des effets du vieillissement de la population. Elle souligne que les personnes de 75 ans et plus demeurent sous-représentées dans les accidents avec dommages corporels (quatre pour cent des accidents alors qu'elles représentent six pour cent des détenteurs de permis), mais puisque leur nombre absolu augmente, il en va de même pour les décès dans cette tranche d'âge, qui sont passés de 41 en 2014 à 65 en 2015.

« Nous accorderons une attention particulière à cette clientèle, considérant bien sûr le vieillissement de la population et (le fait) que les personnes âgées sont beaucoup plus actives et mobiles qu'avant », a rappelé Mme Tremblay.

Le bilan routier est également l'occasion de jeter un coup d'oeil sur les livres. Le régime d'assurance automobile a enregistré un surplus de 575 millions $ et son niveau de capitalisation atteint 122 pour cent, malgré la détérioration du bilan qui a entraîné des déboursés de 30 millions $ de plus que prévu.

Mme Tremblay a ainsi assuré que les réductions de contribution d'assurance prévues pour 2016, 2017 et 2018 seront maintenues.

Elle a aussi profité de l'occasion pour annoncer la tenue prochaine d'une consultation publique à laquelle seront invités tous les citoyens intéressés par les enjeux de sécurité routière.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer