• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Fort McMurray : le Québec envoie quatre avions-citernes en Alberta 

Fort McMurray : le Québec envoie quatre avions-citernes en Alberta

Quatre appareils de la SOPFEU seront déployés en... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Quatre appareils de la SOPFEU seront déployés en Alberta pour aider à combattre l'incendie.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Le Québec prêtera main-forte à l'Alberta en envoyant quatre de ses 14 avions-citernes pour combattre l'immense incendie qui ravage la région de Fort McMurray dans le nord de la province.

Puisque la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) ne combat présentement aucun incendie sur le territoire québécois, elle s'est dite mercredi en mesure de répondre à la demande de l'Alberta.

Les quatre appareils se rendront à Lac-Labiche, mais on ignore à quel moment ils se poseront en sol albertain.

Pour le moment, l'Alberta a demandé l'aide de quatre avions-citernes, mais la SOPFEU n'écarte pas la possibilité d'en envoyer d'autres au besoin et si la situation le permet.

« On évalue toujours quotidiennement ce qui se passe au Québec, a expliqué Josée Poitras, agente à la prévention et l'information à la SOPFEU. Pour le moment, on attend. »

En raison de l'intensité des flammes qui ont forcé l'évacuation de la totalité des 80 000 habitants de Fort McMurray, l'intervention des avions-citernes s'avère nécessaire, estime Mme Poitras.

« C'est nécessaire pour apaiser l'intensité des flammes afin de pouvoir aller travailler au sol, a-t-elle expliqué. C'est incontournable compte tenu de ce qui se passe là-bas. »

L'annonce de la SOPFEU est survenue quelques heures après que le premier ministre Philippe Couillard eut affirmé vouloir faire « tout ce qu'il est possible de faire » pour aider les citoyens touchés par ce désastre qu'il a qualifié d'« apocalyptique ».

L'armée en renfort

Sur le terrain, les pompiers ont tenté tant bien que mal de protéger les principales infrastructures de la ville, y compris l'autoroute 63 et le seul pont qui enjambe la rivière Athabasca. Le chef des pompiers, Darby Allen, a demandé l'aide de l'armée, et des renforts militaires sont attendus d'ici quelques jours.

Le premier ministre Justin Trudeau a déjà annoncé qu'Ottawa viendrait en aide à la province de l'ouest.

M. Couillard a indiqué qu'il espérait pouvoir parler avec son homologue de l'Alberta, Rachel Notley, dans les prochaines heures, afin de déterminer de quelle façon le Québec pourra l'aider.

Le premier ministre québécois a précisé qu'il ne parlait pas pour l'instant d'une aide financière, mais bien de ressources comme du personnel ou des avions, qui seront envoyés en Alberta.

« Nos pensées sont avec les familles, les citoyens de l'Alberta qui sont durement touchés. Imaginez 80 000 personnes évacuées, un désastre apocalyptique, je pense que le mot est juste. Il est clair que notre gouvernement, mon bureau, est en lien avec le bureau de Mme Notley. Tout ce qui est possible de faire, on va le faire », a déclaré Philippe Couillard.

« Il est clair que, comme on l'a fait en passant pour la Saskatchewan l'an dernier, on va offrir toutes les ressources disponibles du Québec et l'expertise disponible et notre amitié également, parce que c'est une situation qui est dramatique », a-t-il ajouté.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer