• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Grande marche pour la fête des Travailleurs à Montréal 

Grande marche pour la fête des Travailleurs à Montréal

La marche, sous le thème «On a le... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

La marche, sous le thème «On a le Québec à coeur», se termine au Parc Jeanne-Mance, au pied du Mont-Royal.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La pluie n'a pas empêché plusieurs centaines de personnes de se réunir, dimanche midi, pour souligner la journée internationale des travailleurs, qui est célébrée aujourd'hui un peu partout dans le monde.

Syndicats, étudiants, groupes communautaires, politiciens et simples travailleurs se sont retrouvés dans une ambiance festive malgré la météo grise, peu avant 13 h au parc Lafontaine à Montréal.

Diane Fraser et Louise Binette sont intervenantes en toxicomanie. Elles tenaient à être de la partie, notamment pour dénoncer les politiques d'austérité du gouvernement et les coupes dans plusieurs secteurs. «J'ai peur qu'on perde notre expertise au profit du privé», s'inquiète Mme Fraser. 

Sa collègue estime que le gouvernement n'est pas assez à l'écoute de la population. «Il impose l'austérité mais il n'offre rien en échange», dit-elle.

Francis Collin, directeur du conseil d'administration de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), dénonce lui aussi les politiques d'austérité du gouvernement, qui ont un impact négatif sur le pouvoir d'achat des travailleurs, dit-il.

«On est ici pour célébrer les travailleurs, mais aussi, comme le ciel d'aujourd'hui, pour dénoncer des choses plus sombres.»

La marche, sous le thème «On a le Québec à coeur», se termine au Parc Jeanne-Mance, au pied du Mont-Royal.

Manifestation anticapitaliste

Une autre manifestation, celle-là organisée par la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC-Montreal), a lieu cet après-midi. L'événement se veut un «appel à la perturbation économique du centre-ville de Montréal», écrit le groupe sur son site web.

La CLAC s'en prend notamment à «la complicité de la classe politique, qui soutien et protège les crosseurs capitalistes» et à «certaines des entreprises et institutions les plus pourries et les plus violentes au pays». Elle fait appel à ceux qui «n'attendent plus rien de la démocratie parlementaire».

«Célébrons un Premier mai de véritables solidarités! Ne nous laissons pas diviser. Attaquons ceux qui profitent de ces conflits et renversons le capitalisme pendant qu'il est encore temps !»

Ailleurs dans le monde

Des marches pour souligner la fête des travailleurs ailleurs dans le monde ont tourné au vinaigre.

Des incidents ont notamment éclatés à Paris.

À Istanbul en Turquie, 200 personnes ont été arrêtées. La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser la foule.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer