• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Chantier sur l'A-40: une poutre de 68 tonnes tombe dans une rivière 

Chantier sur l'A-40: une poutre de 68 tonnes tombe dans une rivière

Cet incident qui aurait pu être catastrophique pour... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Cet incident qui aurait pu être catastrophique pour les travailleurs choque Yves Ouellet, directeur général de la FTQ-Construction.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une énorme poutre de 68 tonnes est tombée dans un cours d'eau jeudi sur le chantier de reconstruction d'un pont de l'autoroute 40, à Berthierville. Par chance, les travailleurs venaient tout juste de quitter les lieux. Même si personne n'a été blessé, cet accident «incroyable» fait fulminer la FTQ-Construction.

Cet accident est «vraiment inhabituel», soutient Isabelle Doyon, porte-parole au ministère des Transports du Québec (MTQ). «Ce n'est pas un joint qui a lâché, c'est la poutre qui a glissé sur le côté et qui est tombé dans la rivière. La poutre n'est pas abimée. Ce n'est pas un effondrement de poutre », explique-t-elle. La poutre de 70 mètres venait d'être installée au-dessus de la rivière Bayonne cette journée-là. Le nouveau pont est composé de quatre poutres semblables posées sur la structure à l'aide de deux grues.

Cet incident qui aurait pu être catastrophique pour les travailleurs choque Yves Ouellet, directeur général de la FTQ-Construction. «Il faut redoubler d'attention, il faut s'assurer que les compagnies suivent les procédures à la lettre. Quand tu suis les procédures, et la réglementation, ça arrive rarement des problèmes comme ça. Les entrepreneurs vont devoir comprendre que la sécurité n'a pas de prix. Ça ne se négocie pas», martèle-t-il.

Sans s'avancer sur les causes de l'accident, Yves Ouellet estime que les travailleurs ne sont probablement pas responsables de l'accident. Il espère que la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) fera la lumière sur les évènements. «La semaine passée, on a eu un mort et un blessé grave à Montréal. Depuis toujours, on se bat pour les travaux sécuritaires. Tout ce qui est levage d'appareil, de morceaux, c'est dangereux. Je ne peux pas mettre un prix sur la vie de la personne morte la semaine passée. Il n'y a pas de chance à prendre. On n'a aucune excuse, on n'a aucune pitié pour ça», affirme-t-il.

Ce contrat de 45 millions de dollars a été obtenu par l'entreprise Roxboro Excavation. Les travaux consistent à reconstruire deux ponts de l'autoroute 40 à Berthierville, dans Lanaudière, et à réaménager l'échangeur au kilomètre 144. Les deux anciens ponts dataient de 1967. Les travaux ont débuté en 2014 et doivent se terminer à la fin de l'année 2016, selon le MTQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer