Deux tempêtes menacent l'est du Canada

Le Canada Atlantique a revécu une histoire familière, lundi, puisqu'une vilaine... (PHOTO DEVAAN INGRAHAM, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO DEVAAN INGRAHAM, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HALIFAX

Le Canada Atlantique a revécu une histoire familière, lundi, puisqu'une vilaine tempête a causé l'annulation de vols et a forcé des écoles, des magasins et des bureaux - et même un centre de ski - à fermer plus tôt.

La Nouvelle-Écosse devait être la plus durement touchée puisque 30 centimètres de neige y sont attendus d'ici mardi.

Il s'agit de la troisième tempête à frapper la côte Est en un peu plus d'une semaine.

Environnement Canada a dit que des secteurs de Terre-Neuve devaient se préparer pour 15 à 25 centimètres de neige et une visibilité quasiment nulle. La neige poudreuse devait aussi causer des maux de tête à l'Île-du-Prince-Édouard et dans la partie sud du Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse avait plus tôt annoncé la fermeture de ses bureaux, tout comme la plupart des commissions scolaires de la province.

Le service de traversier entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse a également été interrompu en raison du mauvais temps.

Quant aux centres de ski, pourtant dans l'espoir de recevoir de la neige, ils l'ont accueillie lundi avec prudence.

Andy MacLean, le directeur général du centre Ski Martock près de Windsor, en Nouvelle-Écosse, a dit en entrevue que les prévisions météo étaient suffisamment inquiétantes pour planifier la fermeture à 16 h, lundi.

« On a décidé de fermer pour que le personnel n'ait pas à faire des aller-retour. C'est la sécurité en premier pour le personnel et les clients », a-t-il déclaré.

L'entreprise d'électricité de la Nouvelle-Écosse, Nova Scotia Power, a diffusé un communiqué de presse affirmant qu'elle aurait des équipes supplémentaires placées stratégiquement un peu partout dans la province et procéderait aux réparations nécessaires dès que les conditions seraient sécuritaires.

L'entreprise a rappelé que 67 000 clients avaient été privés d'électricité au pire moment d'une tempête qui a frappé lors de la dernière fin de semaine de janvier après que de la neige et de la glace qui recouvraient les arbres ont fait tomber des lignes.

Une autre tempête devrait frapper Terre-Neuve dans la nuit de mardi à mercredi, accompagnée d'une nouvelle chute de neige et de vents violents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer