Harper honore les soldats canadiens morts en 1945

Stephen Harper a exhorté ses contemporains à s'assurer... (Photo Michael Kooren, Reuters)

Agrandir

Stephen Harper a exhorté ses contemporains à s'assurer que les sacrifices des soldats canadiens morts durant la Seconde Guerre mondiale ne s'estompent pas avec le temps.

Photo Michael Kooren, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Murray Brewster
La Presse Canadienne

Le premier ministre Stephen Harper a rendu hommage, lundi aux Pays-Bas, aux militaires canadiens qui ont laissé leur vie dans ce pays, il y a 70 ans, pour la plupart en toute fin de la Seconde Guerre mondiale.

Quelques dizaines d'anciens combattants, survivants des batailles pour libérer le nord-ouest de l'Europe, l'ont joint.

M. Harper a parlé des grands sacrifices faits par les soldats de cette guerre, dont les survivants sont de moins en moins nombreux, affirmant qu'ils comprenaient que certaines causes valaient de combattre et même de mourir.

«Les héros qui ont libéré les Pays-Bas, comme les hommes et les femmes qui servent notre pays aujourd'hui, ont compris que lorsque se soulève un grand mal, une menace à tout ce qui définit notre existence en tant que peuple libre et juste, de tels ennemis doivent être confrontés», a-t-il déclaré.

Le premier ministre a livré une allocution en plein air au Cimetière de guerre de Holten, qui compte les pierres tombales de 1350 Canadiens morts au combat, dont certains dans les tout derniers moments de la guerre, alors que les alliés ont sécurisé les Pays-Bas et sont entrés en Allemagne. Il a ajouté que chaque pierre tombale rappelait que le bien doit être chèrement payé.

«Lorsque la tyrannie menace la liberté, lorsque la cruauté tourmente les innocents, lorsque le désespoir dépasse l'esprit humain, nous choisissons de réagir, nous choisissons d'aller de l'avant, et non de fuir. Nous choisissons le risque, pas pour la récompense, mais pour la justice; nous choisissons de nous battre pour la liberté, nous choisissons de défendre les innocents, nous choisissons de donner espoir au monde.»

Le village néerlandais de Holten, situé près d'Arnhem, a été libéré de l'Allemagne nazie par les Canadiens le 8 avril 1945. Le lien forgé entre le Canada et les Pays-Bas lors de ces sombres événements durent toujours aujourd'hui, a dit M. Harper.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer