On fait des djihadistes des «vedettes», déplore la SQ

En optant pour la diffusion de vidéos d'appels au... (Archives AFP)

Agrandir

En optant pour la diffusion de vidéos d'appels au djihad, on contribue à «l'insécurité» et à la «menace terroriste» que fait actuellement planer le groupe armé État islamique sur l'Occident, affirme un haut dirigeant de la SQ.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Ottawa

Les médias devraient faire un examen de conscience avant de diffuser les vidéos d'appels au djihad, car ceux-ci «contribuent au terrorisme» en transformant les porteurs du message en «vedettes», a plaidé lundi un haut dirigeant de la Sûreté du Québec (SQ).

Il faudrait se demander s'il est justifié de publier les enregistrements où l'on propage ouvertement des menaces terroristes contre des civils, a suggéré Jocelyn Latulippe, directeur général adjoint aux enquêtes et à la sécurité intérieure à la SQ.

«Par exemple, on s'est demandé s'il fallait mettre en ligne ou permettre le visionnement des décapitations sur Internet. On en est arrivé à un critère disant que c'était inacceptable de le faire», a-t-il exposé.

«Est-ce qu'on ne devrait pas baisser ce critère-là lorsque quelqu'un menace les citoyens, menace les Québécois ou encourage les gens à poser des actes terroristes? La question se pose», a laissé tomber M. Latulippe à l'issue de son témoignage en comité sénatorial à Ottawa, lundi, en fin de journée.

Car en optant pour la diffusion de ce type de vidéo, on contribue à «l'insécurité» et à la «menace terroriste» que fait actuellement planer le groupe armé État islamique sur l'Occident, a-t-il soutenu.

«C'est là qu'est le danger présentement; c'est qu'on est en train de créer des vedettes qui vont devenir des idoles pour des gens en mal de sensations fortes, des gens qui ont des problèmes mentaux, des gens désoeuvrés», a analysé le haut gradé de la SQ.

Dans une vidéo qui a fait surface dimanche, un Canadien s'identifiant comme Abou Anwar al-Canadi a explicitement invité les «loups solitaires» à attaquer des cibles canadiennes en s'inspirant des récents attentats survenus à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa.

Plusieurs médias ont inclus sur Internet des liens permettant de visionner la vidéo en question dans son intégralité, et les grands réseaux d'information ont été nombreux à en présenter des extraits.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Steven Blaney, a appelé la population canadienne à la «vigilance» dans la foulée de la diffusion de l'avertissement servi par le jeune homme, un ancien étudiant de l'université d'Ottawa dont le vrai nom est John Maguire.

«Soit vous faites vos bagages, soit vous préparez vos explosifs. Soit vous achetez votre billet d'avion, soit vous affûtez votre couteau», a lancé celui dont le passeport a été révoqué par les autorités canadiennes après s'être envolé pour la Syrie, sans billet de retour, en janvier 2013.

L'endroit où la vidéo a été tournée demeure nébuleux - on y voit, en arrière-plan, des bâtiments démolis et une mosquée.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer