• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Transport de pétrole sur la Rive-Sud: des élus demandent un moratoire 

Transport de pétrole sur la Rive-Sud: des élus demandent un moratoire

Dès le mois de juin, jusqu'à 60 wagons-citernes... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Dès le mois de juin, jusqu'à 60 wagons-citernes chargés de pétrole brut devraient passer quotidiennement par plusieurs villes de la Rive-Sud, de Saint-Lambert à Sorel-Tracy.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Le transport de pétrole brut sur les voies ferrées de la Rive-Sud est reporté. Suncor a refusé de révéler à La Presse les raisons de ce report. Selon le Canadien National, la multinationale est encore en train de négocier certains détails avec lui, dont le lieu précis où le CN prendra la marchandise.

Jusqu'à 60 wagons-citernes par jour devaient passer dès le mois de juin par plusieurs villes de la Rive-Sud, de Saint-Lambert à Sorel-Tracy. Le début des opérations a été reporté à une date indéterminée.

«Peut-être à la fin juillet.», s'est avancé le porte-parole du CN, Louis-Antoine Paquin.

En attendant de voir circuler ces wagons-citernes chargés de pétrole brut, les élus et les citoyens de la Rive-Sud craignent une catastrophe comme celle de Lac-Mégantic.

Tous les élus des villes touchées ont d'ailleurs rencontré le CN, Transports Canada et Suncor. Une rencontre qui n'a pas rassuré le maire de Boucherville, Jean Martel: «C'est toujours un ton rassurant, évidemment c'est dans leur intérêt. J'imagine que la MMA aurait été aussi rassurante à l'époque.»

Le maire Martel souhaite un moratoire, tout comme son homologue de Saint-Bruno-de-Montarville, Martin Murray, jusqu'à ce qu'il y ait de véritables règles de sécurité. «C'est difficile, je ne vous le cache pas, on n'est pas bien informé de ce qui s'en vient.»

Dans les villes où passera le convoi de pétrole, la population vit à côté de la voie ferrée. À Boucherville, par exemple, le convoi roulera près de trois résidences pour personnes âgées et de six écoles primaires.

Le comité de citoyens Alerte Pétrole Rive-Sud souhaite lui aussi un moratoire. Même les nouvelles règles du Bureau de la sécurité des transports du Canada ne l'ont pas rassuré. «Ce sont des wagons de nouveau type, des CPC 232, mais qui n'ont pas été conçus pour transporter du pétrole de «type Lac-Mégantic», clame une membre du mouvement, Monique Marion. Je ne veux pas être rassurée, je veux vivre en sécurité!»

En attendant l'arrivée des wagons de pétrole sur la Rive-Sud à une date indéterminée, plusieurs élus suggèrent d'ajouter un lien ferroviaire loin des populations, sur l'autoroute 30.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer