• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Chats errants: le maire Gendron refuse de discuter la controverse 

Chats errants: le maire Gendron refuse de discuter la controverse

La controverse semée par le maire de Huntingdon et chroniqueur Stéphane Gendron... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Megan Dolski
La Presse Canadienne
Montréal

La controverse semée par le maire de Huntingdon et chroniqueur Stéphane Gendron fait réagir beaucoup de monde, sauf le principal intéressé.

Après qu'il eut déclaré sur les ondes de CHOI Radio X qu'il tuait des chats avec son véhicule pour contrôler la population de félins errants dans sa municipalité, la SPCA a ouvert une enquête sur M. Gendron.

À la suite de plaintes, le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a interpellé la station de radio, qui a déjà perdu un annonceur publicitaire (Mondou, une chaîne de magasins de nourriture et accessoires pour animaux).

Des sites américains se moquent aussi du maire Gendron.

M. Gendron a publié une lettre sur la page web de son émission de radio dans laquelle il s'excusait de son «ton humoristique noir», sans clairement confirmer s'il tuait réellement des chats ou non.

La Presse Canadienne a vainement tenté d'en savoir plus. À un journaliste qui l'attendait devant les bureaux de Radio X, il a affirmé que son communiqué devrait suffire.

«Tout a été dit, tout a été écrit. Les excuses ont été faites», a-t-il affirmé.

Le CCNR confirme qu'il a reçu des plaintes contre les propos de M. Gendron, mais ne peut dire combien ni révéler leur contenu.

Lorsqu'il reçoit une plainte, le CCNR s'adresse au diffuseur afin de s'assurer que les enregistrements de l'émission concernée sont conservés. Le diffuseur dispose de trois semaines pour répondre à la plainte, sans quoi le CCNR rend une décision.

Au-delà des frontières du pays, M. Gendron attire aussi l'attention. Les populaires sites internet américains BuzzFeed et Gawker se sont moqués du maire et de ses propos. Ce dernier site a inclus le visage de M. Gendron dans un bestiaire des maires canadiens (Canada's Horrible Mayors), aux côtés de ceux de Rob Ford, le maire de Toronto, et de l'ex-maire de Montréal Gérald Tremblay, notamment.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer