Rappel préventif du contraceptif Alysena 28

Le contraceptif oral Alysena 28.... (Photo: PC)

Agrandir

Le contraceptif oral Alysena 28.

Photo: PC

Partager

Santé Canada a annoncé vendredi le rappel par une pharmaceutique de 11 nouveaux lots de la populaire pilule contraceptive Alysena 28, de crainte qu'un problème d'emballage n'entraîne des grossesses imprévues.

Au début de la semaine, un lot avait déjà été rappelé parce que certains emballages contenaient plus de placebos que prévu. Plutôt que 21 comprimés contraceptifs et 7 comprimés placebos, des emballages contenaient 14 comprimés de chacun.

Le rappel supplémentaire a été effectué «à titre préventif» par Apotex Canada, qui fabrique le produit, selon Santé Canada. En date de vendredi, l'entreprise continuait à chercher «la raison pour laquelle» le premier lot avait été mal emballé.

Apotex n'a pas rappelé La Presse. Il n'a pas été possible de connaître le lien entre les 11 lots rappelés vendredi et ceux qui l'ont été plus tôt cette semaine.

Pilule populaire

Selon Elaine E. Jolly, professeure à la Faculté de médecine de l'Université d'Ottawa et gynécologue, l'Alysena est l'un des contraceptifs hormonaux les «plus populaires» sur le marché.

«C'est très utilisé. C'est probablement l'un des meilleurs. Et c'est un problème sérieux s'il y a plus de sept placebos», a-t-elle affirmé au cours d'une entrevue téléphonique.

Comme il s'agit d'une pilule de «deuxième génération» -avec des concentrations d'hormones très basses-, le risque de tomber enceinte est réel si un seul comprimé est manqué, a expliqué la gynécologue.

La communauté scientifique s'interrogeait déjà quant à savoir si sept comprimés placebos par cycle étaient un nombre trop élevé. «Plusieurs docteurs demandent à leurs patientes de prendre le placebo ou d'arrêter la pilule pendante une période de seulement quatre jours» avant de recommencer, a-t-elle ajouté.

Si le débat continue sur ce point, il est certain que «si vous prenez le placebo pendant 8, 9 ou 10 jours, il y a un véritable risque de grossesse non désirée», selon Mme Jolly.

Des clientes rappelées

Toutes les pharmacies montréalaises ne tiennent pas l'Alysena en stock.

À la pharmacie Jean Coutu située à l'intersection Saint-Hubert et Beaubien, on a dû appeler quelques dizaines de clientes et vérifier les stocks du commerce. Finalement, aucun emballage ne provenait des lots rappelés.

De tels rappels de médicaments sont «très rares», a indiqué la pharmacienne de garde. Même son de cloche du côté de Elaine E. Jolly. C'est la première fois qu'elle entendait parler du rappel d'emballages de pilules contraceptives en raison du nombre de placebos qui s'y trouvent.

Apotex

Ce n'est pas la première fois qu'Apotex fait les manchettes pour des problèmes dans la distribution de ses médicaments. En 2011, des professionnels de la santé déploraient une grave pénurie de Misoprostol, un médicament très utilisé en obstétrique. Ils pointaient du doigt une décision financière prise par Apotex, car le produit se vendait très peu cher.

L'entreprise est aussi celle qui a fait tomber le brevet canadien de Pfizer sur le Lipitor, le médicament le plus vendu sur la planète.

Lots rappelés

Les produits rappelés portent les numéros de lot suivants : LF01901A, LF01980A, LF02037A, LF01900A, LF01982A, LF02036A, LF01898A, LF01981A, LF02026A, LF01894B, LF01979A et LF01899A.

Santé Canada conseille aux femmes qui ont ces produits entre les mains de communiquer avec leur médecin. D'ici là, elles devraient «utiliser une méthode contraceptive auxiliaire non hormonale».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer