Et les déneigeurs étaient au travail!

Partager

(CHICOUTIMI) « Je peux bien aller voir l'automobiliste qui s'est embourbé sur le boulevard Talbot, mais il est fort possible que je reste pris dans la neige moi aussi. Il y a de la neige partout. «

Sur les ondes de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) et des travaux publics de la municipalité, les commentaires négatifs ont afflué tout au long de la journée. Les rues étaient embourbées de neige, les trottoirs n'étaient pas déneigés et les véhicules n'arrivaient pas à monter les côtes de la ville.

Pourtant, les 150 employés de la voirie étaient au travail, ont fait rouler la centaine de véhicules de déneigement, mais ont été débordés dès le début de la matinée.

Automobilistes, camionneurs et marcheurs en ont juré un coup en ce lundi 10 décembre. Les précipitations de neige, mêlées à des vents en rafale, ont rendu les routes de la région difficilement praticables. Et comme c'est souvent le cas avec une tempête de neige, le travail des déneigeurs a encore une fois été remis en question.

Il faut dire que les citoyens du Saguenay et du Lac-Saint-Jean n'avaient pas encore vu beaucoup de flocons blancs depuis le début de la période un peu plus froide. La première véritable neige est tombée dans la soirée du samedi 8 décembre et la région a reçu environ 15 centimètres de neige. Mais c'était une journée de congé et il y avait donc moins de circulation sur les routes.

Mais lundi matin, c'est le retour au boulot et à l'école. Plus de voitures sur les chemins, de la neige en quantité et des vents assez virulents ont donc compliqué la situation.

« Ce que nous vivons aujourd'hui, c'est comme chaque tempête. Il faut savoir qu'une tempête de neige, c'est une chose, mais une tempête de neige avec du vent, c'est autre chose. Tôt lundi matin, nos employés ont déneigé les boulevards Talbot et Université, notamment, mais 30 minutes plus tard, c'était à nouveau bloqué en raison des vents.

« Nous avons 150 employés au travail et une centaine de chenillettes, de camion-gratte et de déneigeuses sur les routes. Nos équipements sont tous au travail et ça n'arrête pas. Mais les vents compliquent les choses «, soutient Jeannot Allard, du bureau des communications de Saguenay.

Le territoire de la ville compte plus de 1300 kilomètres de rues. Celles-ci sont déblayées selon les codes établis. Les codes 1 et 2 désignent les rues principales, les rues secondaires, le milieu rural et les zones scolaires.

« Les quartiers résidentiels et les stationnements arrivent à la toute fin. Malgré tout, nous avons été en mesure de passer au moins une fois dans les rues des quartiers durant la journée.

« En ce qui a trait au ramassage de la neige, l'opération va s'effectuer à compter de mardi. Il faut comprendre que nous n'avons fait que pousser la neige en bordure des rues aujourd'hui «, précise M. Allard.

Au ministère des Transports du Québec, les 2592 kilomètres (aller et retour) ont aussi été nettoyés. « Tout le monde est au boulot. Nous avons 23 contrats avec les municipalités, 24 avec les entrepreneurs et 12 autres effectués en régie, soit à l'intérieur du ministère «, explique Sébastien Simard, du MTQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer