Annie Arnatuk Novalinga, Umiujaq

Annie Arnatuk Novalinga, 29 ans, Umiujaq, directrice, Parc... (Photo Michel Harcc-Morissette, collaboration spéciale)

Agrandir

Annie Arnatuk Novalinga, 29 ans, Umiujaq, directrice, Parc national de Tursujuq.

Photo Michel Harcc-Morissette, collaboration spéciale

Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos journalistes et nos photographes ont été à leur rencontre dans 100 villes différentes dans toutes les régions du Québec. Découvrez ce que les électeurs ont à dire.

Qu'est-ce qui vous préoccupe en ce moment ?

Je fabrique des boucles d'oreilles avec des petites perles en ce moment, alors dès que je me lève, je pense à me mettre là-dessus.

Quelle est la dernière chose qui vous a mis en colère ?

Quand ma maison est à l'envers, ça me fâche. J'ai une fille qui a invité une amie cette semaine et elles ont fait un gros dégât avec mon maquillage. Elles en ont mis sur les murs, sur les planchers.

Quelle est la dernière chose qui vous a mis de bonne humeur ?

J'étais très contente ce matin parce que j'ai une fille de 5 ans et elle avait une activité d'initiation à l'école. Ça s'est bien passé, alors j'étais très heureuse.

Quelle est la dernière personnalité publique dont la mort vous a ému ?

Mon grand-oncle est mort il y a plusieurs mois et il était une personne importante au village. Il s'appelait Jobie Crow. Il a tellement travaillé pour les jeunes, il prenait la parole à la radio pour faire la leçon aux gens. Je l'écoutais et il avait toujours des messages importants. Il a eu une chirurgie et il y a eu une complication.

Si vous pouviez et vouliez vivre dans une autre ville du Québec, laquelle serait-ce, et pourquoi ?

En banlieue de Montréal. Pas dans la ville, mais près de la ville. J'ai étudié pendant deux ans dans un collège à Montréal, il me reste trois autres sessions à faire pour finir.

Si vous pouviez changer une seule chose dans votre circonscription, qu'est-ce que ce serait ?

Je l'aime comme elle est, mais à mon avis, nous avons besoin de plus d'activités de loisir pour tous les âges. Il y a un projet de nouveau centre de loisirs au village, je pense que c'est une bonne idée.

Si vous pouviez changer une seule chose au Québec, qu'est-ce que ce serait ? 

J'aimerais qu'il n'y ait pas de projet séparatiste.

Quel est le dernier contenu que vous avez partagé sur Facebook ?

Je pense que c'est une chanson, une de mes nouvelles chansons préférées : Native de la chanteuse Mariame. Je ne sais pas d'où elle vient, mais elle est innue. C'est une chanson en anglais.

Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

J'aimerais retourner au collège et avoir un diplôme collégial. J'aimerais aussi demeurer directrice du Parc national Tursujuq. J'adore mon travail, c'est très intéressant. On rencontre des gens, on va sur le territoire, j'aime beaucoup ça. Cette région a une topographie unique.

Qu'est-ce que c'est, pour vous, être québécois ?

Vivre au Nunavik c'est bien, mais vivre au Québec, c'est compliqué parce que je ne comprends pas le français. C'est dur pour moi. Je suis inuite d'abord, puis canadienne, puis québécoise. Si j'apprenais le français, je serais québécoise en deuxième.

Faites un voeu...

J'aimerais pouvoir assimiler toutes les connaissances ancestrales des Inuits, celles qui étaient utilisées dans le passé alors que nous ne les utilisons plus, pour certaines. J'aimerais pouvoir aller vivre sur le territoire à partir des produits de la terre, j'aimerais savoir comment faire.

Que feriez-vous si vous gagniez une somme importante ?

Je voyagerais à travers le monde. Je vais déjà au Mexique la semaine prochaine pour relaxer sur la plage. Il faut d'abord prendre l'avion vers Montréal, puis vers la destination. C'est extrêmement cher, 1200 $ par personne pour le Mexique. Ça fait deux ans que j'épargne mon argent. Je suis aussi déjà allée à New York, en Floride et aux Bahamas.

Dans votre vie, ces cinq objets sont-ils positifs ou négatifs ?

Téléphone

J'ai mon cellulaire. Nous n'avons pas de signal ici, mais je suis quand même toujours dessus. [rires] Sur le WiFi...

Ordinateur

Au travail, c'est utile, mais à la maison, je ne crois pas que je l'utiliserais. J'ai mon téléphone.

Carte de crédit

C'est une bonne chose si on peut payer chaque mois, mais sinon, c'est mauvais. J'aime ma carte de crédit parce que c'est pratique pour voyager.

Télévision

J'aime ça, je pense que c'est positif. On a pas mal de chaînes ici, je regarde plusieurs émissions. Mon émission favorite, c'est Les frères Scott. J'ai les DVD.

Bouteille de bière ou de vin.

C'est négatif, mais j'en bois. Je préfère la bière au vin.

Vous devenez premier ministre demain. Quelle est la première phrase de votre premier discours ?

Je ferais d'abord mes devoirs et je tenterais de comprendre la situation [avant de faire un discours]. Je tenterais de poursuivre les projets déjà entamés.

Si un chef de parti croisait votre chemin pendant la campagne électorale, de quelle préoccupation aimeriez-vous lui parler? Préserver votre emploi, acquérir une propriété, refaire une route dangereuse? Dites-nous ce qui vous préoccupe, et pourquoi, en 250 mots, en écrivant à centvilles@lapresse.ca en prenant soin de préciser votre nom, votre âge, ce que vous faites et la municipalité dans laquelle vous vivez. Nous publierons un certain nombre de messages pendant la campagne électorale, en septembre.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Héloïse St-Louis, Lebel-sur-Quévillon

    100 villes 100 voix

    Héloïse St-Louis, Lebel-sur-Quévillon

    Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos... »

  • Éric Hamel, Radisson

    100 villes 100 voix

    Éric Hamel, Radisson

    Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos... »

  • George Pachano, Chisasibi

    100 villes 100 voix

    George Pachano, Chisasibi

    Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos... »

  • Marcel Ratté, Waswanipi

    100 villes 100 voix

    Marcel Ratté, Waswanipi

    Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos... »

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

la boite:4372315:box
la boite:219:box
image title
Fermer