Gilles Duguay, Saint-Jovite

Gilles Duguay, 61 ans, propriétaire de la Roulotte à... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Gilles Duguay, 61 ans, propriétaire de la Roulotte à patate et du Mini-putt de Saint-Jovite, Saint-Jovite

Photo Alain Roberge, La Presse

Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos journalistes et nos photographes ont été à leur rencontre dans 100 villes différentes dans toutes les régions du Québec. Découvrez ce que les électeurs ont à dire.

QU'EST-CE QUI VOUS PRÉOCCUPE EN CE MOMENT ?

Rendu à 60 ans, j'ai tellement travaillé toute ma vie, je n'ai plus de paiement, je ne dois rien à personne ; côté santé, j'ai fait attention, j'ai joué au hockey toute ma vie, alors pas grand-chose ne me préoccupe. Mes enfants sont bien installés, ils travaillent fort. Peut-être que ce qui me préoccupe, c'est la difficulté de trouver des employés. Les jeunes ne veulent pas travailler. Ils ont une autre idée de la vie. Ils dépensent tout de suite au lieu d'attendre à 60 ans, au cas où ils mourraient entre 20 et 60 ans. C'est une petite préoccupation pour moi, l'avenir des jeunes.

QUELLE EST LA DERNIÈRE CHOSE QUI VOUS A MIS DE BONNE HUMEUR ?

Le sourire de ma femme ce matin. Comme tous les matins, c'est la même chose. Mes petits-enfants me mettent de bonne humeur. La vie me met de bonne humeur.

QUELLE EST LA DERNIÈRE CHOSE QUI VOUS A MIS EN COLÈRE ?

Les imbéciles qui pensent que tu dois être à genou devant eux pour les servir parce que tu travailles dans le service à la clientèle. Ceux qui pensent que tout leur est permis sur la planète. Moi, c'est pas compliqué, je les mets dehors !

QUELLE EST LA DERNIÈRE PERSONNALITÉ PUBLIQUE DONT LA MORT VOUS A ÉMU ?

La princesse Diana. Quand je vois ses enfants, ça me rappelle la princesse Diana. C'était quelqu'un de bien.

SI VOUS POUVIEZ ET VOULIEZ VIVRE DANS UNE AUTRE VILLE DU QUÉBEC, LAQUELLE SERAIT-CE, ET POURQUOI ?

Mont-Tremblant, c'est dur à battre. Regarde comme c'est beau [nous avons rencontré Gilles à sa Roulotte, dans la rue Principale de Saint-Jovite, qui fait partie de Mont-Tremblant]. Tu es en plein centre-ville et il y a des arbres. Je n'ai pas vu d'autres villes comme ça.

SI VOUS POUVIEZ CHANGER UNE SEULE CHOSE DANS VOTRE CIRCONSCRIPTION, QU'EST-CE QUE CE SERAIT ?

J'aimerais des dirigeants proches des vrais besoins. Juste faire un changement ici, c'est compliqué, l'urbanisme.

SI VOUS POUVIEZ CHANGER UNE SEULE CHOSE AU QUÉBEC, QU'EST-CE QUE CE SERAIT ?

Je voudrais un parti avec du monde compétent. Legault, c'est bien beau, mais as-tu vu son équipe ? On n'a pas le choix d'aller avec les libéraux parce qu'il n'y a pas d'autres partis avec des gens compétents. Et si tu votes PQ, les Anglais s'en vont. Les investissements s'en vont. C'est comme ça.

QUEL EST LE DERNIER CONTENU QUE VOUS AVEZ PARTAGÉ SUR FACEBOOK ?

Des photos de mon voyage au Mexique.

OÙ VOUS VOYEZ-VOUS DANS CINQ ANS ?

Faire autre chose de moins accaparent, parce que ça l'est beaucoup [le travail en restauration]. J'aimerais travailler avec un de mes deux garçons.

QU'EST-CE QUE C'EST, POUR VOUS, ÊTRE QUÉBÉCOIS ?

On n'est pas grand-chose comme québécois, quand on regarde les autres pays. Des fois, on essaie de se comparer aux autres et on se pense plus fins, mais on n'a pas d'histoire. C'est l'histoire qui nous manque.

FAITES UN VOEU...

Vite faite de même ? Qu'on arrête de polluer notre planète.

QUE FERIEZ-VOUS SI VOUS GAGNIEZ UNE SOMME IMPORTANTE ?

Aider à dépolluer la planète ! Ici, il n'y a pas un sac de plastique qui s'en va dans la poubelle. Pas un restant de bouffe ne s'en va dans la poubelle.

DANS VOTRE VIE, CES CINQ OBJETS SONT-ILS POSITIFS OU NÉGATIFS ?

Téléphone

Positif.

Ordinateur

Positif.

Carte de crédit

Négatif, parce que les jeunes ne savent pas s'en servir.

Télévision

Positif.

Bouteille de bière ou de vin

Une par semaine, c'est positif ; une caisse, c'est négatif.

VOUS DEVENEZ PREMIER MINISTRE DEMAIN. QUELLE EST LA PREMIÈRE PHRASE DE VOTRE PREMIER DISCOURS ?

Je suis bien surpris !

Si un chef de parti croisait votre chemin pendant la campagne électorale, de quelle préoccupation aimeriez-vous lui parler ? Préserver votre emploi, acquérir une propriété, refaire une route dangereuse ? Dites-nous ce qui vous préoccupe, et pourquoi, en 250 mots, en écrivant à centvilles@lapresse.ca en prenant soin de préciser votre nom, votre âge, ce que vous faites et la municipalité dans laquelle vous vivez. Nous publierons un certain nombre de messages pendant la campagne électorale, en septembre.




publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

la boite:4372315:box
la boite:219:box
image title
Fermer