Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

Les fleurs de la violence de Mathieu Laca

François Doyon
 

François Doyon

Philosophe

Le 19 octobre dernier, j'ai eu le bonheur d'être présent au vernissage de la première exposition montréalaise solo d'un des plus éblouissants peintres québécois, Mathieu Laca.

La tout aussi troublante que magnifique exposition Mort ou vif, portrait et autres captures nous présente des visages et des corps animés d'une violence plus forte que la vie, trop forte pour la chair.

On peut y voir une série d'autoportraits homoérotiques de très grand format, où le corps nu de l'artiste danse sur le lin mu par le désir de se répandre. D'autres autoportraits donnent à voir la chair du visage se tendre avec douleur, comme si elle était sur le point de se déchirer d'ardeur. Laca nous prouve derechef son pouvoir de rendre présent sur la toile l'éternelle puissance de l'éros mâle incarné dans sa chair.

La mise en oeuvre de cette virilité se manifeste également dans le regard pénétrant de ses maîtres anciens, où chaque tableau n'est peint qu'avec les pigments utilisés par le maître représenté. Le Titien, Delacroix, Goya, Giacometti, Picasso et bien d'autres émanent de leurs propres pigments. Les âmes de ces géants de la peinture sont toutes concentrées dans les yeux. On apprécie beaucoup l'ornementation extrêmement soignée de l'encadrement assuré par l'amoureux de l'artiste, Jean Comeau, ornementation qui se présente à nous comme un rappel du monde d'origine du maître, par-delà l'espace de la galerie et les siècles qui nous en séparent. Extrêmement intéressant de voir Laca conscient d'être travaillé par la tradition.

Une dernière série de tableaux fait éclore toute la magnificence de la violence de corps virils qui s'entredéchirent. Des carcasses de viande se tordent, des hommes animés par des puissances aussi titanesques que bestiales s'affrontent au-dessus d'un nourrisson immolé par le feu.

L'exposition Mort ou vif, portrait et autres captures de Mathieu Laca est présentée à la galerie Modulum au 3081, rue Ontario Est, porte 301, jusqu'au 18 novembre.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer